Marion et le front polaire

Qui est a bord? vous connaissez le livre des freres Lepage « La Lune est blanche »? j’imagine que la reponse est oui. Et bien c’est simple, tous ceux qui y sont representes sont a bord (je parle seulement des « habitues »). Les gars du RAID sont la. Bon Jacky est la sans etre la, il a tenu 2 heures avant de s’enfermer dans sa cabine pour le reste de la traversee. On lui a fait nos aux revoirs lors du depart d’Hobart.

On sera a l’entree du pack dans 24 heures. Il devrait reapparaite a ce moment la. Il y a deux (ou sont-elles trois?) hivernantes que je n’ai pas revues non plus. Peut-etre je vais decouvrir des nouveaux passagers tres bientot! Patrice Godon, monsieur RAID est la aussi. Il forme son successeur, un autre Patrice, cette annee. Pour moi, c’est a la fois un honneur et grand plaisir de faire cette traversee avec eux.

Ils ne le diront pas, ne le pensent certainement pas d’ailleurs, mais ce sont des legendes et pionners de l’Antarctique.

J’allais poursuivre en ecrivant que la mer est d’huile depuis le depart mais la tout de suite je m’accroche au bureau pour ne pas m’envoler. Une mer exceptionnellement calme donc depuis 6 jours, la houle commence seulement a se former et on attend 4-5 m demain. Rien de spectaculaire pour autant, il faut attendre les 8-10m pour un peu de spectacle.

Je partage ma cabine avec Celine. Elle est militaire et sera la future capitaine du nouvel Astrolabe des l’annee prochaine. C’est sa premiere fois dans les glaces.

Stan le capitaine, grand Stan comme on l’appelle ici (pour le distinguer du l’autre capitaine de l’Astro, Stan egalement mais petit Stan!) va lui transmettre ses techniques de pilotage dans le pack. Une operation tres delicate. Celine dort, moi je veille. Je m’occupe de lancer (toutes les heures ou toutes les deux heures) les sondes de temperature au cours de la nuit (de 20h a 8h le matin).

J’en profite pour écrire les mails, completer ma culture cinematographique et farfouiller dans le frigo d’Eric, le chef a bord. Aujourd’hui on a fete l’anniversaire de « Biloute », champagne et cacahuete en apero. Gateau facon tiramisu en dessert. Je cherche les restes. La nuit sera longue et fraiche, il me faut des forces (en fait pas du tout mais c’est la meilleure facon de me deculpabiliser de manger autant). Les repas a bord c’est ce qui rythme les journees. Deux services quand on est nombreux. Sacha nous apporte les assiettes au fur et a mesure: pas de self, l’Astrolabe est certes petit mais a son standing francais On mange bien, tres bien meme.

Enfin je parle pour ceux qui n’ont pas le mal de mer. Si bien que des cours de gym sur l’helideck sont organisees pour depenser toutes ces calories. Fabien, pilote helico, qui a plus le profil d’un moniteur de snowboard, nous donne les cours. Il est tres doue et ne cherche pas a me culpabiliser quand je prefere « juste regarder aujourd’hui ». Je pars dans tous les sens il y a tellement a dire! Je vais conclure sur un point oceano/meteo.

On a passe le front polaire (rencontre des masses d’eau subantarctique dites « chaudes » et antarctiques dites « froides ») la nuit derniere. Je peux l’affirmer puisque je fais les mesures de la temperature et je vois les resultats en instantané On est tres rapidement passe de 6°C a 4°C puis 2°C et enfin -0.7°C en temperature de surface! j’etais toute excitee de le voir en temps reel. Ca n’a rien d’exceptionnel pour une oceanographe, mais ca me fascine et m’emeut toujours autant.

La meme nuit j’ai vu une Aurora Australis. J’ai reveille Antoine, un futur hivernant, pour qu’il puisse l’observer. Il est sorti avec ses charentaises et a pu constater de lui-meme qu’on avait passe le front polaire: la temperature exterieure a chute drastiquement. Les charentaises ne suffisent plus. C’est la convergence des eaux qui creent une brume humide, parfois glacee.

Demain un iceberg se presentera au loin je l’espere, demain!

A bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *