L’Astrolabe à Townsville

C’est sous les applaudissements et les drapeaux de bienvenue que l’Astrolabe est arrivé finalement à Townsville, dans le Queensland en Australie, ces derniers jours.

Il va maintenant être modifié pour être prêt pour sa nouvelle vie de bateau humanitaire pour l’organisation YWAM.

Nous lui souhaitons pleins de belles années dans les mers chaudes!

L’Imaginarium de l’Astrolabe

L’Astrolabe a donc terminé sa dernière rotation entre Hobart et Dumont d’Urville il y a quelques jours, après avoir rempli durant trente années cette activité courageuse de ravitailleur des pôles.

Que va-t-il advenir alors de bateau ? Nous savons désormais qu’il sera voué à des voyages humanitaires. Cependant n’oublions pas que le devenir prévu à la base était d’être désarmé et détruit, pour que certains matériaux qui le composent puissent être recyclés à d’autres fins.

Mais quelles belles créations alors auraient pu naître des entrailles de l’Astro ?

Nous avons posé la question aux enfants des classes qui ont suivi cette année les aventures de l’Astrolabe.

Voici quelques-unes de leurs premières réponses pleines d’idées passionnantes, prouvant que tous ont été touchés et impressionnés par le navire, et proposent aujourd’hui de nombreuses belles perspectives à creuser pour que l’aventure continue !

 

Imaginarium autour de l’Astrolabe, en texte et en BD, classe de St Ambreuil (71) :

 

Achille : Moi,  j’imagine que les tonnes d’acier de l’Astrolabe vont devenir des jouets pour les personnes qui n’ont pas les moyens d’acheter des jouets pour leurs enfants. Avec tout ce matériau, on pourrait en faire au moins 10 000.

Avec ce qu’il restera,  on le vendra pour récolter de l’argent pour les coopératives scolaires , ça servira pour les enfants, pour qu’ils fassent leurs voyages de fin d’année.

 

Augustin : L’astrolabe a fini sa mission,il va pouvoir démarrer une nouvelle vie.

J’imagine que les tonnes d’acier serviront à fabriquer un avion de ravitaillement qui larguera des boîtes de nourriture pour ravitailler les scientifiques et les esquimaux qui vivent là-bas !

Le bois servira à construire des chalets en montagne qui permettront d’abriter les skieurs(euses) égarés et les alpinistes.

Le vitrage servira à faire des fenêtres, qui permettront de faire passer la lumière dans les maisons derrière les montagnes où l’intérieur est sombre.

 

Justine : J’imagine que l’Astrolabe va devenir une voiture écologique.

Elle aura un panneau solaire sur le toit pour l’alimentation car ça sera une voiture électrique. J’utiliserai le métal pour la voiture et bien sûr un panneau solaire.

Cette voiture sera petite, il y aura cinq places mais le coffre sera très petit.

 

Léane :L’Astrolabe a fini sa mission , il va pouvoir démarrer une nouvelle vie.J’imagine que les tonnes d’acier vont servir à construire des écoles gratuites pour les enfants des familles pauvres, il y aura un tableau à craies, plusieurs tables avec des chaises, un stylo et un cahier.

Ils pourront apprendre à lire et à écrire. Les trois bus viendront chercher les enfants et chaque jour un seul parent pourra les accompagner. Comme ça tous les enfants seront heureux.

 

Léna :L’Astrolabe a fini sa mission, il va pouvoir démarrer une nouvelle vie.

J’imagine que les tonnes d’acier vont servir à construire un petit centre d’accueil pour les gens défavorisés.

Nous  allons aussi prendre les lits et s’il nous reste de l’acier, essayer de faire une pièce à part avec une cuisine.

 

Lya :L’Astrolabe a fini sa mission il va pouvoir démarrer une nouvelle vie.

J’imagine que l’Astrolabe servira à construire des petits bateaux et de grand bateaux.

Dans les grand bateaux, il y aura des cuisines, des chambres, des salles de bains, des salons, des toilettes avec des terrasses.

Les petits bateaux serviront à pêcher.

 

Luca :L’ Astrolabe a fini sa mission,il va pouvoir démarrer une nouvelle vie.

Moi, j’ ai imaginé que l’Astrolabe  pouvait devenir un magasin  de tenues de foot.  J’utiliserais l’acier pour la construction du magasin et le tissus pour les tenues de foot.

Lukas :J’imagine que les tonnes d’acier serviraient à faire un camion pour transporter des marchandises dans les magasins, et l’ancien bateau ( l’Astrolabe ) aura la seconde vie de rouler sur des routes et autoroutes de tout le pays. Les autres objets serviront à des familles.

Maëlys :L’Astrolabe sera détruit et sera  recyclé sous forme de: maisons de retraite pour les personnes âgées qui sont à la retraite et en centre hospitalier pour ceux qui ont des problèmes graves et  ce sera pour tous les âges.

Manon :L’ Astrolabe à fini sa mission, il va pouvoir démarrer une nouvelle vie. J’ imagine que les tonnes d’ acier et autre serviront à construire des choses utiles pour les pauvres. Ont pourrait leur fabriquer des maisons avec  des lits superposés, des bureaux … Des écoles avec des tables, des chaises, des étagères, des livres, des crayons, des tableaux, des ordinateurs…

Mathéo : L’astrolabe a fini sa mission, il va pouvoir commencer une nouvelle vie.

Les tonnes de métal pourront servir à fabriquer des voitures ,des camions, des motos, des bus, des trottinettes, des avions et des cages de foot.

Les autres tonnes de métal serviront à fabriquer des chaises de jardin,des distributeurs de pain et de billets, des poignées de porte, des tableaux et des tables.

Hippolyte: L’Astrolabe a fini sa mission ,il va pouvoir démarrer une nouvelle vie. Il pourra ainsi rendre des gens heureux différemment !

Nathan : Moi j’ai imaginé qu’il sevirait pour construire un stade de foot. On utiliserait l’acier pour fabriquer les gradins et les barrières. Le bois constituerait  les rembardes.

 Noah :L’Astrolabe a fini sa mission , il va pouvoir démarrer une nouvelle vie.

J’imagine que le métal et le bois vont servir à créer des écoles pour les personnes qui  n’ont pas la chance de pouvoir y aller .

Ainsi, ils pourraient apprendre comme nous et ils ne seraient plus différents des autres enfants qu’y vont à l’école.

Il y aurait des cantines et des chambres  pour ceux qui veulent être en internat et aussi pour ceux qui habitent trop loin de l’école.

Noémie :L’Astrolabe  a  fini  sa  mission,il  va  pouvoir  démarrer  une  nouvelle  vie.

J’imagine  que  les  tonnes  d’acier  serviront  à  fabriquer  un  robot  qui  fera  le  ménage  et  qui   nous  enmenera  où on voudra,  nous  préparera  à  manger  quand  en  aura  besoin.

Il  sera  surtout  utile  pour  les  handicapés. Il  pourra  aussi  aller  vous  chercher  votre  journal.

Quentin : l’Astrolabe a fini sa mission il va pouvoir démarrer une nouvelle vie. Je pense qu’il deviendra des écoles dans le désert. Tous les enfant et les adultes pourront y aller. L’acier servira de murs et de toit. La cuisine sera la cuisine de l’astrolabe et les toilettes pareil.

Comme ça tous les gens pourront apprendre.

Romain :L’Astrolabe va devenir un  Hôpital.

Avec ses matériaux, on va soigner des personnes âgées, des malades et même sauver des vies.

 Ce serait un Hôpital gratuit pour des personnes pauvres et l’hélicoptère, que l’on voit à bord de l’Astrolabe, pourrait voler au secours des personnes qui seront entre la vie et la mort.

Tess :L’Astrolabe a fini sa mission, il va pouvoir démarrer une nouvelle vie.

J’imagine que le bois et les autres matériaux serviront à construire des maisons pour les gens qui n’ont pas assez d’argent pour se loger.

Ce seraient des maisons qui feraient 15 mètres carrés et qui utiliseraient de l’énergie solaire pour faire l’électricité.

Quand il pleuvrait, on utiliserait la luminosité.

Il y aurait une petite douche et des toilettes avec un petit fourneau pour se faire à manger et elle seraient déplaçables.

 

BRAVO A TOUS!!!!!!!

 

 

l’Astro à la une

Quelques liens vers plus d’info sur le devenir de l’Astrolabe, qui fait désormais la une des médias!

Et sa position actuelle arrivant proche de l’Australie: https://www.facebook.com/profile.php?id=100013548647779&pnref=lhc.friends

Journal et Marine: http://www.meretmarine.com/fr/content/lastrolabe-vers-une-seconde-vie-dans-lhumanitaire

Belle vidéos et images de l’organisation humanitaire bientôt détentrice de notre bon vieux Astro, qui devrait donc continuer sa vie en navire humanitaire, notamment en Papouasie Nouvelle Guinée:

L’Astrolabe Is Set To Join YWAM Ships Fleet

 

Avenir de l’Astrolabe

Ces derniers jours, des célébrations ont eu lieu à Hobart pour Honorer l’Astrolabe.

Puis il s’est mis en route hier pour Townsville , avec à son bord son dernier équipage restant de l’équipe l’ayant conduit si souvent en Antarctique. C’est de ce port que sera décidé dans les jours à venir ce qu’il va advenir de lui.

Moment d’émotion immense pour tout l’équipage.

Pourtant ces derniers jours, un espoir de seconde vie est soudain apparu sur les écran: le navire pourrait devenir ambassadeur d’une organisation humanitaire! 

En effet l’ONG chrétienne YWAM (Youth with a Mission) , qui a notamment pour objectif l’acheminement d’aide humanitaire dans des lieux difficilement accessibles et qui utilise déjà 24 bateaux dans le monde entier, a lancé une campagne de crowdfunding pour financer le rachat, à hauteur de 300.000 euros, de L’Astrolabe!

Si les fonds nécessaires sont récoltés, le navire sera rebaptisé et devrait être affecté au transport de marchandises vers les îles de Papouasie Nouvelle-Guinée. QUelle activité magnifique pour un coeur gros comme ça!

Tous les détails de la campagne sur ce site: https://www.facebook.com/ywamships/?pnref=story

 

Equipage pour Townsville (photo Stanislas Zamora)

 

Navigation de l’Astrolabe sur la rivière devant Hobart (Photo F. olivier)

 

 

 

Derniere rotation, bientôt la fin d’une belle histoire

L’Astrolabe est maintenant en train de naviguer vers Hobart, après avoir effectué deux belles rotations malgré les conditions de glace difficiles durant R3 et R4. Bref, pour sa dernière année le navire s’est montré aussi tenace, solide et efficace que d’habitude, pour mener à bien ses missions de ravitaillement austraux.

Dans maintenant moins de 420 km, il atteindra son port de toujours, HOBART, où il viendra se mettre à quai pour la dernière fois.

Dans quelques jours, une cérémonie sera célébrée sur place en son honneur par le personnel entourant ses activités, de l’IPEV aux équipes de la compagnie maritime P&O, à Hobart.

Ensuite, se sera le temps de commencer le déménagement. Vider le navire de tous ses souvenirs!

Bon retour l’Astrolabe, bravo une fois encore pour ces fantastiques traversées!

Arrivée du futur Astrolabe à Concarneau

« Parti de Gdynia en Pologne le 28 décembre dernier,  le convoi de la coque du futur L’Astrolabe  tractée  par le remorqueur EMS Pull  est arrivé à Concarneau ce matin après  2 escales forcées   par le mauvais temps à Kiel et Southampton. L’armement du futur L’Astrolabe  va être achevé pendant les prochains mois par le chantier Piriou pour une livraison en septembre prochain afin que le navire soit  aux antipodes pour assurer le ravitaillement de la station Dumont d’Urville en Terre Adélie au cours de l’été austral 2017-2018. »

Liens vers l’article: https://arctique-antarctique-hurtigruten.blogspot.fr/2017/01/arrivee-du-futur-lastrolabe-concarneau.html

à Concarneau

à Concarneau

La traversée dans les glaces en photos

Bonjour à tous, un grand merci au capitaine Stanislas Devorsine pour nous offrir de belles photos de la dernière traverse R2 : une navigation au milieu des tabulaires,  l’Astrolabe piégé plusieurs jours dans la glace de mer, au sein de paysages éblouissants. Le bateau a finalement réussi à atteindre les abords de la base de DDU en s’arrêtant au bord de la banquise ou toute l’équipe a pu débarquer et poser pour nous !

Bravo et merci à tous !

On vous souhaite le meilleur pour la nouvelle rotation !

 

 

Une année englacée!

La dernière saison de l’Astro lui donne décidément bien du fil à retordre! En effet cette année est vraiment particulièrement difficile en terme d’étendue glace. Alors que le navire a enfin réussir à revenir à Hobart après la rotation R2, il vient de repartir pour la troisième rotation R3, l’avant dernière de l’année, en direction de DDU. Cependant l’un des responsables des rotations à Hobart interroger sur les conditions encore ce mois rencontrées aux abords du continent nous confiait :

« Cette année les conditions de glace sont exceptionnelles. A la R2, le navire ne s’est approché qu’à 75 km de DDU. Les conditions ne promettent pas de s’améliorer d’ici la fin de saison, le nouveau navire l’année prochaine devra donc être aussi efficace car il y a de grandes chances qu’il rencontre les mêmes conditions lors de ses premiers voyages ».

Et notre Astrolabe comment vit – il aujourd’hui ces navigations englacées ? « Il se comporte toujours on ne peut mieux, ce qui est très rassurant. »

En résumé, les conditions sont rudes, mais l’Astrolabe tient bon et continue fidèlement ses missions !